Actualité octobre 2018 :

Rencontres mensuelles d'octobre : mardi 02 à 12h30 au restaurant Le bonheur est dans le thé (inscrivez-vous à notre table avant midi au 05 49 44 41 48) + le vendredi 19 à la maison SEVE de 18h à 20h (venez à l'heure qui vous convient).

Le collectif Quelle société voulons-nous ? Osons l'optimisme !

Ce collectif informel s'est créé en 2013 pour diffuser auprès du public une analyse inédite de la société, simple et globale, qui permet de comprendre la synergie qu'il y a entre nos actes, les organisations et la société. Si nous souhaitons que la société devienne plus juste et qu'elle se pacifie, nous devons commencer par pacifier nos propres relations. Une grille de lecture de nos différents modes relationnels nous permet de nous repositionner.

Pour cela nous devons abandonner la « posture de rivalité », qui est souvent inconsciente, qui a pu nous avoir été transmise par notre éducation et qui est valorisée socialement. Nous pouvons la remplacer par une « posture d'apparentement » qui nous permet d'avoir des relations détendues, régulées par ce que nous appelons le « rapport symbolique au langage ». Cela signifie que nous utilisons les mots pour penser et pour ordonner ce qui se passe en nous, ce qui se passe autour de nous et pour en dire quelque chose à l'autre sans chercher à le dominer.

Le rapport symbolique au langage nous permet aussi de nous reconnecter avec nos exigences fondamentales qui sont l'exigence de sens, l'exigence de justice et l'exigence de paix. Ces exigences ont été parfois tellement mises à mal par ce que nous avons vécu qu'elles ont pu être recouvertes de frustrations, de peurs, de rancœurs qui peuvent conduire à une posture agressive.

Nos repositionnements relationnels, en se généralisant, produiront des effets sur les organisations dans lesquelles nous sommes impliqués. Pour l'instant les organisations sont majoritairement de forme pyramidale, forme incompatible avec les idées de justice et de paix alors qu'il existe d'autres formes d'organisation. Ces nouvelles formes d'organisation peuvent, en se généralisant elles aussi, nous conduire vers une dynamique sociétale plus juste et pacifiée.

Un changement de société ne pourra advenir qu'avec la volonté et l'action du plus grand nombre. 

Le collectif