Les 8 schémas de société

Une partie de notre analyse de la société porte sur sa structure. Pour commencer nous décrivons différentes organisations pyramidales (sous forme de triangles) : une société avec un pouvoir royal, une société utopique, une société démocratique et la société actuelle.

La structure pyramidale s'avère incompatible avec les idées de justice et d'égalité des chances puisqu'il n'y a pas assez de places pour tout le monde en haut de la pyramide alors que tout le monde souhaite s'élever dans la pyramide, la vie matérielle y étant plus facile. Cela justifie et renforce une redoutable compétition sociale, la réussite étant réservée à quelque uns.

Nous montrons ensuite que cette structure pyramidale n'est pas figée. Elle évolue et c'est nous qui la faisons évoluer. La forme des organisations sociales découle des actions de ses membres. L'histoire nous a montré qu'il y a une influence réciproque entre nos agissements et la structure de la société. Jusqu'à maintenant ce sont plutôt des événements dramatiques qui illustrent ce lien dans l'histoire de l'humanité. L'ampleur des organisations totalitaristes du 20è siècle vient du fait que nous sommes assez facilement manipulables, car il est difficile de prendre du recul face à un discours affirmé avec force et diffusé à grande échelle. C'est une adhésion massive à un discours qui a provoqué l'avènement des organisations totalitaristes du 20è siècle dont la plus marquante restera le 3è Reich allemand. Nous pouvons donc légitimement penser qu'une adhésion massive à un discours qui prône la justice et l'empathie pour tous nous conduira à une structure sociale plus juste et plus humaine.

Nous sommes maintenant face à un choix. Quelle société voulons-nous ? Nos actes peuvent nous conduire vers deux modèles de société très différents. Nous les illustrons par des figures assez simples. La première figure, en forme de « Chapeau de Merlin », montre que la classe moyenne et le pouvoir politique vont continuer à se réduire et feront tampon entre les très riches et les très pauvres, subissant ainsi l'augmentation de la violence qui est inéluctable dans cette alternative.  



L'autre alternative est représentée par une figure en forme de trapèze.


Dans une société en forme de trapèze, la richesse est mieux partagée parce que les écarts de revenus sont contenus dans des proportions raisonnables. En veillant à ce que le pouvoir politique ne soit pas supplanté par des intérêts privés nous lui donnons les moyens d'appliquer le programme pour lequel il a été élu. Les élections reprennent tout leur sens et l'intelligence collective est mise au service de la société. La réussite sociale est alors plus aisée. Lorsque nous auront réussi à transformer la société pyramidale en société en trapèze, il nous sera alors facile de nous diriger vers un modèle de société vraiment désirable. Ce modèle existe déjà, il nous est proposé par la permaculture. C'est un modèle en forme de fleur où chaque pétale représente un secteur de la société. Toutes les activités s'appuyant sur l'Ethique et sur les 3 principes de la permaculture :

- prendre soin de la Nature
- prendre soin de l'Homme
- partager les richesses



Ces principes, inscrits au cœur de ce modèle, sont portés par chacun quelque soit la place qu'il occupe dans la société. Chacun peut enfin trouver sa place dans une société où il n'y a plus de places survalorisées.
Nous sommes conscients du coté réducteur de tous ces schémas, mais il nous a fallu schématiser pour rendre visible la structure de la société qui est invisible puisque nous sommes pris dedans. Et pour visualiser les deux alternatives qui se présentent à nous.