Notre responsabilité individuelle

Notre analyse nous a amenés à comprendre qu'il y a une influence réciproque entre notre positionnement subjectif relationnel et la structure de la société. La structure pyramidale, en tant que telle, incite à la compétition sociale, à l'égoïsme et au passage en force. D'autre part, l'éducation que nous avons reçue et notre perméabilité aux discours qui dominent actuellement dans la pyramide peuvent aussi nous y inciter.

Il est de notre responsabilité de ne pas nous laisser entrainer sur cette voie ou de ne plus nous y laisser entrainer. Nous sommes légitimes à vouloir une société qui se préoccupe du bien-être de tous à l'échelle de la planète. Nous avons des connaissances et des outils techniques qui nous permettent de tendre vers ça. Et la mise en œuvre de notre intelligence collective nous permettra de résoudre les problèmes qui ne manqueront pas de se présenter.

Il est bien évident que nous ne pouvons pas agir sur la méta-structure sociétale. Mais cette structure est faite d'organisations dans lesquelles nous sommes impliqués. Notre responsabilité est à ce niveau là. En nous ancrant dans le positionnement subjectif d'apparentement nous prenons une posture réflexive qui nous permet de nous positionner au plus juste et d'agir en conséquence, que ce soit pour éduquer les enfants et les instruire, travailler et nous distraire, participer à la vie politique locale ou globale.